Le cirque à l'école - EPS - Articles

Le cirque à l'école

Publié par Pascal le 13/01/2008 17:40:23 (3109 lectures)

Le cirqueCette activité trouve de plus en plus d'engouement parmi les enseignants car elle répond à de nombreuses exigences transférables dans d'autres domaines scolaires. Elle répond massivement à cette conception de l'EPS définie comme une discipline contribuant à la réussite de tous: quels que soient son gabarit, ses aptitudes, ses connaissances, chacun doit trouver une place valorisante au sein du groupe. De plus, l'activité cirque se situe loin de l'improvisation : en effet, les différents numéros nécessitent la maîtrise de véritables techniques, d'excellents réflexes et une concentration parfaite où rigueur et respect sont des règles incontournables: il est difficile de tricher et puis, sans l'autre, on ne peut rien faire.



 Les objectifs visés

Sur le plan moteur: il s'agit d'améliorer la dissociation des différentes parties du corps en réalisant des enchaînements d'actions de plus en plus complexes, de maîtriser des situations déséquilibrantes et déstabilisantes, d'effectuer des formes d'actions variées: jongler, porter, parer, voltiger ...

Sur le plan cognitif: l'enfant apprend à observer, prendre des repères, à maîtriser sa peur de la hauteur ou de la chute. Il prend conscience de ses capacités motrices et recherche des solutions pour réaliser un numéro à plusieurs.

Sur le plan socio-affectif : contrôler ses émotions, sa peur et prendre confiance en soi et en l'autre permettent d'apprécier le plaisir de réussir (seul ou en groupe). Interviennent alors les notions de coopération, d'entraide et de solidarité. L'enfant apprend également à évaluer, juger une production et à élaborer des stratégies collectives pour produire un spectacle.

 

LES COMPOSANTES DE L'ACTIVITÉ

Quatre familles d'actions constituent les fondements du cirque:

  • Les manipulations sollicitent adresse et motricité fine et concernent plus particulièrement les jonglages.
  • Les acrobaties sont exécutées au sol individuellement ou collectivement.
  • Les activités d'équilibre sont réalisées sur engins ou sur partenaires.
  • Les activités d'expression et de communication mettent en jeu la danse et le mime.

Le matériel

Il est spécifique à chacune de ces familles et doit être adapté à l'âge des enfants et au niveau d'habileté de chacun. Au début de l'apprentissage, on peut utiliser du petit matériel fabriqué par les élèves eux-mêmes: sacs de graines et foulards pour jongler, rolla-bolla pour s'équilibrer ... Son installation sera prévue de façon à favoriser l'autonomie des enfants et une pratique en toute sécurité.

 

Le jonglage est une activité difficile qui demande patience, répétition et persévérance. Dès le début, l'enfant doit être placé en situation de réussite afin de ne pas être découragé. Pour ce faire, on privilégiera la manipulation d'objets légers qui ne rebondissent pas ou ne roulent pas, afin que l'élève ne passe pas trop de temps à les récupérer au sol.

 

Les balles

Différentes formes peuvent être utilisées en fonction de l'âge des enfants: sacs de graines, balles de mousse, etc.

 

Les plumes de paon

Elles présentent l'avantage d'être faciles à utiliser et produisent un effet esthétique immédiat.

 

Les foulards

Légers, colorés et de tailles différentes, ils seront facilement manipulés par les plus jeunes.

 

Les massues

Ce matériel sera réservé aux plus âgés car il est lourd et peu adapté aux mains des plus jeunes enfants.

 

Les assiettes chinoises

Elles sont tenues au bout d'une baguette en bois mais pour les enfants les plus jeunes, il vaut mieux commencer en faisant tourner l'assiette sur l'index puis utiliser des tiges courtes pour progresser vers des baguettes plus longues.

 

Les diabolos

Toutes les tailles et poids sont possibles mais ils doivent être adaptés au niveau des enfants. Il est préférable de débuter avec un diabolo plus gros et assez lourd, cela évitera des déplacements importants pour le rattraper : plus le diabolo est petit et léger, plus il est difficile à recevoir.

 

 

LES ACROBATIES

L'acrobatie se retrouve dans de nombreuses formes sportives et notamment en gymnastique où de multiples figures sont réalisées et combinées. Cette activité exige adresse, souplesse articulaire, équilibre, sens du rythme et une bonne structuration spatiale.

Les acrobaties sont variées, de formes diverses et nécessitent un matériel tels que les tapis, bancs, tremplins, bascules, poutres.

Les équilibres

Effectués en position renversée, ils sont fréquemment utilisés : ce sont des trépieds, des appuis tendus renversés ...

Les roulades

Réalisées seul ou à deux, leur complexification progressive au sol, sur un plan incliné, en contre¬haut; en contrebas, engendre le spectaculaire.

Les sauts

Toutes les formes sont possibles et leur enchaînement exige une grande précision.

 

LES ACTIVITÉS D'ÉQUILIBRE

Sur engins

A partir de poutres basses, bancs, boules d'équilibre, rolla-bolla ou monocycles, l'objectif est de rechercher l'équilibre dans le déplacement et d'entrer en mouvement. Ces activités nécessitent une prise de risque chez l'enfant qui devra être appréciée et contrôlée. On veillera tout particulièrement à instaurer des règles de fonctionnement et de sécurité afin que les élèves ne montent pas sur les engins sans une aide (de l'enseignant ou de ses camarades). La boule sera placée entre deux rangées de tapis pour limiter la fuite de celle-ci. Une corde pourra être tendue le long d'un mur et servira d'appui pour les activités de monocycle et de rolla-bolla.

Sur partenaires: acrosport

Il s'agit de réaliser à plusieurs des formes d'actions variées: porter, voltiger, parer pour s'équilibrer. Cette activité nécessite également d'établir des règles de sécurité avec les enfants. Le porteur doit se placer correctement, vérifier que ses appuis sont stables afin de prévenir les déséquilibres avant, arrière ou latéraux.

Le voltigeur contrôle la position du porteur et se concentre sur ses appuis.

Le pareur aide le voltigeur à monter, observe la figure et se tient prêt à le réceptionner en cas de chute. Il l'assiste également pour redescendre.

 

LA CONDUITE DE L'ACTIVITÉ

Il s'agit de travailler par ateliers afin de respecter l'essence du cirque qui est" multi-activités ». L'enseignant veille à la sécurité et doit être particulièrement vigilant aux activités d'équilibre (boule, monocycle, rolla-bolla). L'activité mime demeure un temps collectif à mettre en œuvre seul.

Les premières séances s'inscrivent dans une phase exploratoire des différents matériels afin d'appréhender les règles minimales de fonctionnement, de respecter les consignes, d'exécuter et de mesurer les critères de réussite définis.

La deuxième étape de travail (cf. outil pédagogique p. 19) est une phase de réinvestissement et d'approfondissement d'une ou  plusieurs techniques. Chaque séance débute par un échauffement ludique pour rentrer dans l'activité et se termine par une représentation. Au sein de chaque atelier, l'activité de j'enfant doit être continue et soutenue, chacun pouvant évoluer de façon autonome, selon ses possibilités et à son rythme. Pour ce faire, Il convient de mettre à la disposition des groupes, des fiches de consignes fixant plusieurs critères de réussite.

Source : Anne SIMON CPC-EPS Nord - EPS 1 N° 97 Avril-Mai 2000

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Signets Sociaux
Mettre en favoris dans Blinklist Mettre en favoris dans del.icio.us Mettre en favoris dans Digg Mettre en favoris dans Fark Mettre en favoris dans Furl Mettre en favoris dans Newsvine Mettre en favoris dans Reddit Mettre en favoris dans Simpy Mettre en favoris dans Spurl Mettre en favoris dans Yahoo Mettre en favoris dans Balatarin Mettre en favoris dans Faceboom Mettre en favoris dans Twitter Mettre en favoris dans Scripstyle Mettre en favoris dans Stumble Mettre en favoris dans Technorati Mettre en favoris dans Mixx Mettre en favoris dans Myspace Mettre en favoris dans Designfloat Mettre en favoris dans Google Plus Mettre en favoris dans Google Reader Mettre en favoris dans Google Bookmarks
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat