Forum - Questions diverses... - la marche athlétique en EPS

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes


 Bas   Précédent   Suivant Enregistrer votre réponse Ecrire un nouveau message



la marche athlétique en EPS
Invité_Fremy.donovan@hotmail.fr
Bonjour,

Je suis étudiant en troisième année de STAPS et je me demande pourquoi la marche, alors qu'elle permet aussi de répondre aux compétences demandées en athlétisme en EPS, n'est pas intégrée dans le milieu scolaire. Est-ce la technique et l'aspect biomécanique qui sont mis en cause ou plutôt l'aspect culturel ?

Merci d'avance.

Contribution le : 03/04/2007 16:10

Edité par Pascal sur 04/04/2007 13:53:41
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: la marche athlétique en EPS
Webmestre
Inscrit:
22/01/2005 14:17
Groupe:
Utilisateurs enregistrés
Webmestres
Post(s): 209
Niveau : 13; EXP : 48
HP : 0 / 312
MP : 69 / 12462
Hors Ligne
Bonjour,

Voici un essai de réponse ...

Il est donc personnel.


- "Si je vous dis "marche à pied", à quoi pensez-vous ?

- A un mode de progression naturel de l'homme ... qui s'exécute par une série de pas plus ou moins rapides mais plus lents que la course.

- Et du point de vue sportif ?

- A Paris Colmar, Yohann DINIZ "...

Voilà pour le point de vue "culturel", social ...



- "Et l'aspect biomécanique et technique ?

- Je ne crois pas qu'ils soient des obstacles insurmontables".


La marche souffre plutôt d'une absence de relai et d'image médiatique, économique et culturel.

La question demeure pertinente dans le cadre de l'Education Physique et Scolaire.

A vous de réagir !

Contribution le : 14/04/2007 14:15
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: la marche athlétique en EPS
Invité_Anonyme
Bonjour
Je me suis aussi posée cette question…
En cherchant bien dans notre documentation, on trouve parfois en athlétisme, le verbe marcher au côté de courir, sauter et lancer.
Cela fait plusieurs années que l’on expérimente (avec précaution) cette activité lors des rencontres d’athlé que j’ai mises en place dans la circonscription en partenariat avec l’EFSRA (club de Yohan Diniz)
Et bien ça marche, et même super bien.
Originale et ludique l’activité ravie les élèves et les enseignants (testée et approuvée en animation pédagogique)
C’est avec étonnement que l’on redécouvre ce mode de déplacement naturel que l’on croyait parfaitement connaître.
Pour commencer, on a eu la chance d’avoir un spécialiste pour expliquer le déroulé du pied. Toute fois rien de compliqué, on pose le talon, on déroule jusqu’à la pointe, on le fait aussi à l’envers. Puis on utilise naturellement les bras pour aller plus vite. On n’insiste pas sur la technique qui d’ailleurs ne semble poser aucun problème aux enfants.
La pratique à travers des jeux d’équipes et spécialement de relais s’est imposée spontanément.
C’est avec beaucoup de plaisir que les élèves participent à ces diverses courses relais (relais navette, passage en zone, parcours, circuit à plusieurs…)
On s’amuse à faire évoluer le jeu des déménageurs en jouant sur les variables, tout en proposant aux équipiers de tenir des rôles différents (starter, juge, chronométreur)

De part cette expérience, je suis convaincue que la marche ou plutôt l’action « marcher vite » (je ne parle pas bien sûr de la « marche athlétique » pratiquée individuellement en compétition) peut avoir sa place à l’école élémentaire et particulièrement au sein de jeux en équipe.

Véronique Cochet
CPC Reims 2

Contribution le : 24/08/2007 17:07
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant

Enregistrer votre réponse Ecrire un nouveau message



Enregistrer votre réponse
Compte*
Nom   Mot de passe    
Message:*
Code de sécurité*
     


Vous pouvez débuter de nouveaux sujets.
Vous pouvez voir les sujets.
Vous pouvez répondre aux contributions.
Vous ne pouvez pas éditer vos contributions.
Vous ne pouvez pas effacez vos contributions.
Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux sondages.
Vous pouvez voter en sondage.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers à vos contributions.
Vous ne pouvez pas poster sans approbation.

[Recherche avancée]